Comment allumer un feu ?

par Alban Cambe (auteur spécialiste du Bushcraft)

Comment allumer un feu ?

Comment allumer un feu ?

Les 5 allumes feu naturels pour faire un feu dans la nature. Pour faire un feu de camp ou faire un feu en forêt. Découvrez aussi comment faire un feu sans rien : sans briquet et sans allume feu ! Et les 2 astuces pour faire un feu avec une loupe ou une pile. Alban Cambe, auteur spécialiste du Bushcraft nous explique tout sur cette page !

Allumer un feu à la mode Bushcraft fait partie des compétences primordiales à posséder lorsque l’on s’intéresse un peu à l’outdoor. En randonnée, en camping ou dans une situation de survie, il serait indispensable de savoir créer une combustion à partir néant pour diverses tâches : s’éclairer, se réchauffer, cuire des aliments, purifier de l’eau, se faire repérer, sécher des vêtements ou tout simplement se rassurer par la danse hypnotique des flammes. Découvrons ci-après une brève introduction à cette discipline ancestrale fascinante : l’art du feu.

LES ALLUMES FEU NATURELS

Commençons par mettre au point deux notions qui se chevauchent et sont parfois mal interprétées :

Les amadous sont au sens large toutes les substances permettant de former une braise à partir d’une étincelle ou d’une flamme. Exemple : L’amadou (sens strict) issu du champignon amadouvier, la daldinie concentrique, le coton carbonisé, etc...

Les allume-feux sont des substances qui permettent de créer des flammes à partir d’une source de chaleur. Exemple : Les herbes sèches, les graines de certaines plantes, l’écorce de bouleau...

Suivant la méthode d’allumage de feu sélectionnée, on se tournera donc vers des ressources différentes. Nous citerons ci-après les allume-feux naturels les plus courants :

1 – Les herbes sèches

Elles doivent être réellement exemptes d’humidité. Elles sont alors décolorées, tirant vers le jaune. On identifie des ressources bien sèches lorsqu’elles cassent nettement. Ne récoltez que les herbes hautes qui seront moins humides.

2 – Les graines de roseau, de clématite, de pissenlit...

Aussi appelées « akènes », ces graines sont équipées d’un petit parachute filamenteux. Tout ce qui est sec, fibreux et aéré brûle bien. Attention, la combustion de ces éléments est fugitive.

3 – L’écorce de bouleau

Récoltée sur un arbre mort, l’écorce de bouleau brûle vivement grâce aux huiles qu’elle contient. Elle est facilement allumée par les étincelles d’un firesteel ou une flamme issue d’un briquet ou d’une allumette.

4 – Le bois gras

Chez certains arbres produisant de la résine, cette substance cicatricielle vient saturer le bois en lui donnant une couleur ambrée et un aspect vitreux. Les veines de bois gras se retrouvent au niveau des racines ou à l’aisselle des branches. C’est un allume-feu royal car il produit une flamme vive qui dure longtemps.

5 – Les hérissons, copeaux ou feather-sticks

Réalisation humaine s’il en est, les hérissons sont des sculptures de bois où l’on cherche à détacher une fine pellicule de l’épaisseur du papier à cigarette. Cela demande une bonne identification des meilleurs bois, une bonne dextérité et une maîtrise du couteau excellente. Finalement, c’est un moyen de produire un allume-feu à partir de bois, même en conditions humides.

La beauté du Bushcraft, c’est d’essayer d’identifier chaque jour de nouvelles ressources utilisables sur le terrain. C’est un travail de longue haleine...

STOP ! Ce site est un iceberg. La plupart du contenu est envoyé directement par e-mail. Survivalisme, Bushcraft, Kettlbell, Gestion du Stress... L'inscription est gratuite ici.

FAIRE UN FEU DANS LA NATURE

Le petit plaisir du Bushcrafteur est d’aller se perdre en forêt et de profiter de nuitées bercées par le vent dans les cimes, par le chant des chouettes, par le bruit des gouttes de pluie sur le tarp.

Le secret d’un bivouac réussi tient cependant à peu de choses : un beau paysage, des amis pour les plus sociables, un bon repas. Pour ce dernier point, allumer un feu de camp est indispensable. Encore faut-il savoir produire des flammes et construire un foyer en toute sécurité.

Faire un feu en forêt pose le problème du risque potentiel d’incendie. Aussi, il faudra s’astreindre à de strictes règles pour s’en prémunir. Il en va également du respect du milieu naturel tant nous souhaiterons éviter de laisser des traces derrière nous.

ATTENTION : Pour allumer un feu dans la nature, il vous faudra l’autorisation du propriétaire du terrain. Faire un feu en forêt est bien souvent interdit sauf dans de rares zones dédiées.

1 – Identifier le type de sol

Certains sols sont propices à la propagation de la combustion et sont donc à proscrire : tourbe, litière de résineux (aiguilles). Le sable, la roche ou la terre peuvent accueillir un foyer malgré la chaleur qui stérilisera la zone.

2 – Trier le bois

En théorie, vous aurez recueilli suffisamment de bois. Triez-le par gabarits depuis les brindilles les plus fines jusqu’aux bûches.

3 – Dégager une zone neutre

Pour faire un feu en forêt, il faudra aménager un espace où le sol sera à nu. Repousser la litière du pied pour éviter qu’elle ne s’enflamme.

4 – Construire une plate-forme

Surélever la base du feu permet de l’affranchir de l’humidité potentiellement contenue dans le sol et de proposer une meilleure aération.

5 – Produire des flammes

Il est temps d’allumer un feu de camp. Les flammes peuvent être obtenues selon diverses méthodes. Enflammez ensuite vos brindilles et déposez les soigneusement sur votre plate-forme.

6 – Construire un feu

Ajoutez progressivement le bois de gabarit supérieur à mesure que les flammes s’élèvent de votre foyer.

7 – Profitez

Le feu est un élément primordial pour la survie de l’homme dans la nature. Vous pouvez donc être fier de votre réalisation et savourer la danse des flammes face à vous. N’est-ce pas largement mieux que la télévision ?

8 – Éteindre et nettoyer le feu de camp

Il est PRIMORDIAL d’éteindre votre foyer et ce, même s’il ne subsiste que des braises

FAIRE UN FEU EN FORÊT SANS RIEN

Comment faisaient nos ancêtres pour allumer un feu en forêt sans rien ? Sans briquet ? Sans allume-feu ? Nous allons devoir faire preuve d’imagination, de résilience, d’adaptabilité. Justement les compétences que cherche à développer un survivaliste.

La question des allume-feux sera vite réglée car la forêt (en Europe occidentale du moins) nous offre pléthore de ressources combustibles qui permettront de générer un feu : des amadous peuvent être utilisables immédiatement et l’on confectionnera, avec de bonnes connaissances, facilement un nid fibreux.

Comment obtenir une bonne source de chaleur ? Imaginons que nous n’avons même pas un couteau pour nous aider, il faudra alors se tourner vers des éléments naturels produisant au minimum des étincelles : un couple silex / minerai de fer.

Problème : la pyrite ou la marcassite qui autorisent la formation d’étincelles suffisamment puissantes ne se retrouvent presque jamais au même endroit que les fameux silex… Quoique, le silex est remplaçable par d’autres roches.

Il faudrait donc évacuer l’idée romantique selon laquelle un naufragé trouverait in situ l’ensemble des éléments nécessaires à l’allumage d’un feu sans briquet, sans aucun matériel, sans RIEN.

FAIRE UN FEU AVEC UNE LOUPE OU UNE PILE

On imagine souvent qu’il est aisé de faire du feu avec une loupe ou une pile. Nous oublions trop souvent qu’il ne s’agit encore une fois que d’outils et qu’une excellente sélection des matériaux sera nécessaire pour espérer obtenir des flammes.

1 – Allumer un feu avec une loupe

  • Attendre qu’il fasse beau ! Le moindre voile nuageux peut ruiner vos efforts.
  • Sélectionner un amadou sombre qui accumulera davantage la lumière et donc la chaleur du soleil.
  • Mettre la main sur une loupe, la plus grosse possible et en verre.
  • Présenter la lentille perpendiculairement au Soleil.
  • Avancer ou reculer la lentille pour trouver le point de concentration maximal des rayons.
  • Tenir la position le temps que l’amadou s’embrase (quelques secondes à peine si tout va bien).
  • Transférer la braise dans un nid fibreux pour faire jaillir les flammes.

2 – Allumer un feu avec une pile

  • Mettre la main sur une pile 9V (ce sont les plus simples à utiliser).
  • Mettre la main sur de la laine d’acier, la plus fine possible.
  • Confectionner un nid fibreux destiné à créer des flammes.
  • Placer la laine d’acier au centre du nid et y appliquer les deux pôles de la pile.
  • Refermer le nid et souffler longuement.

ATTENTION : Les projections de laine d’acier peuvent causer de sérieuses brûlures !

La quête du feu est une aventure fascinante qui nous renvoie à l’épopée humaine vécue par nos ancêtres les plus lointains. Par respect pour eux et par curiosité intellectuelle, pour la préparation survivaliste ou pour le confort du bivouac, maîtriser les flammes et leur production devrait être un savoir-faire partagé par tous et ce, de génération en génération.

À propos de l'auteur : cette note a été écrite par Alban Cambe, auteur spécialiste du Bushcraft. Pour découvrir son histoire et son activité, cliquez ici.