Comment l'état va saisir votre or ?

Comment l'état va saisir votre or ?

Comment l'état va saisir votre or ?

À écouter, ça vient de sortir :  Cliquez ici pour écouter la suite.

GoldMoney est un service  en ligne d’investissement dans les métaux précieux physique. Il y a quelques années, GoldMoney a envoyé un courriel d'excuses à tous ses clients néerlandais. Le courriel expliquait comment l'autorité néerlandaise de réglementation financière (AFM) considérait les activités de GoldMoney comme une violation de diverses règles d'autorisation et d’exigences de conformité.

Au final, l’AFM a indiqué que GoldMoney vendait des « objets d’investissement » sans licence. Ce qu'elle considère comme une violation odieuse de sa stupide bureaucratie néerlandaise.

Il y a tellement de détails techniques impliqués dans cette affaire : est-ce que le métal physique constitue plus un objet d'investissement, un équivalent à une collection de figurines des années 80 ou à une cave de Bordeaux ?

Ensuite, il y a la question de la juridiction: GoldMoney n'opère même pas aux Pays-Bas et ne vend pas ses propres stocks. Etc., etc.

Mais aucun de ces points ne semble avoir eu d’importance. Les régulateurs néerlandais ont parlé, et en conséquence, GoldMoney a fermé tous les comptes de chaque client vivant aux Pays-Bas.

C’est toujours déroutant quand les gouvernements s'en prennent à des entreprises comme GoldMoney. Plus je le constate, plus je commence à croire que nous nous dirigeons vers une voie où les métaux précieux seront à nouveau confisqués, interdits ou du moins sévèrement limités dans de nombreux pays. Commençons par le pourquoi. Quel sens cela aurait-il de réduire ou de restreindre la propriété de l’or ?

C'est simple. Le système financier moderne est une plaisanterie.  Ensuite, il y a l'escroquerie de la réserve fractionnaire des banques, les taux d'intérêt planifiés au niveau central, l'inflation produite artificiellement par les gouvernements, les statistiques économiques et sociales trafiquées, les bulles insensées du crédit et de la dette souveraine, etc.

le système est une fraude totale et comme toute bonne arnaque, il repose uniquement sur la confiance qu’on lui accorde.

Pour qu'un système basé sur rien se perpétue, il est donc impératif qu'il engendre la confiance des personnes qui le composent. Et dans les pays occidentaux dits développés, les gens sont programmés depuis leur naissance pour croire que les bouts de papier de couleur qui circulent dans leur économie sont intrinsèquement « précieux ».

C'est drôle, parce que les pays en développement savent déjà que c'est une arnaque. Ils ne font pas confiance à leurs gouvernements. Et ils n'ont pas confiance non plus en ces stupides bouts de papier. Par exemple en Asie, la majeure partie des gens sont très orientés vers l’or. Ils utilisent le papier comme support d'échange, mais c'est une norme culturelle que d’amasser le plus d’or possible dans la plupart des familles asiatiques.

Les habitants des pays occidentaux commencent à peine à comprendre cela. Et comme de plus en plus de gens regardent derrière le rideau pour voir les véritables crimes commis, le système arrive peu à peu à sa fin.

Le prix de l'or est un rappel constant que le système financier actuel est une escroquerie. Et plus le prix de l'or sera élevé, plus les gens en prendront conscience.

L’establishment politique fera tout ce qu'il faut pour maintenir le statu quo, et il est possible que des restrictions sur les métaux précieux deviennent une tactique pour arriver à leurs fins. Nous allons voir les étapes pour mettre en place une telle stratégie.

Étape 1 : rendre l'or plus « compliqué » à acheter, à transporter, et à conserver.

Pensez aux changements que nous avons vus au cours des dernières années : la réglementation des gouvernements se durcit continuellement, les taxes sur l’or sont augmentés, ce qui diminue l’intérêt d'acheter de l’or aux yeux des investisseurs. Sur le plan physique, le gouvernement américain a publié des règlements insensés. Les nouvelles règles exigent une montagne de paperasserie de telle sorte que toute personne qui a acheté une once d'or dans un magasin spécialisé devra soumettre un formulaire spécial au service des impôts. Un peu comme en France ! Mais aux États-Unis, cette règlementation a été modifiée plus tard sous la pression intense de divers groupes de pression, mais elle vous donne quand même une bonne idée de ce que pensent ces gens…

Ensuite, il y a la nouvelle loi Dodd-Frank qui rend presque impossible pour les citoyens américains de négocier des valeurs mobilières et des marchandises à partir de comptes étrangers hors de portée du gouvernement fédéral.

Il y a la débâcle de l'entreprise Dollar of Liberty dans laquelle le gouvernement américain a utilisé des lois obscures concernant la contrefaçon pour saisir des millions de dollars de pièces d'argent qui étaient détenues par les clients de la société !

Puis, le réseau d'application de la loi sur la criminalité financière (FinCEN) a publié de nouvelles directives exigeant que les contribuables américains qui détiennent de l'or dans certains comptes financiers offshore rendent compte de ces avoirs sur leur déclaration annuel. Cette décision permet d'empêcher les Américains d'utiliser des services comme GoldMoney par exemple. La lutte de GoldMoney contre les régulateurs néerlandais n'est qu'un autre exemple de comment les gouvernements rendent l'accès de l'or plus difficile.

Étape 2 : Semer le doute

Nous constatons aussi les premiers signes. Les économistes « experts » se sont vigoureusement battus contre les métaux précieux et le ministère de la propagande concentre ses efforts sur la dernière chute des prix de l'or pour faire croire aux gens qu'il est dangereux d’en acheter.

Les émissions de propagande dans lesquelles un journaliste vante les vertus de la monnaie soutenu par le gouvernement sont nombreuses et en disent long. La propagande anti-or a déjà commencé depuis des années, et nous devons nous attendre à bien plus.

Étape 3 : Lier l'or au terrorisme

Voici deux faits incontestables : les Occidentaux sont pétrifiés par les terroristes arabes. Le monde arabe est une société très orientée vers l'or. Il ne faudrait pas beaucoup d'efforts pour lier les deux en suggérant (et en agitant des preuves) que les terroristes utilisent l'or pour déplacer de l'argent et financer leurs opérations. Ce sera sûrement une prochaine étape et si nous commençons à voir cela, vous pouvez parier votre dernière pièce d’or que des contrôles restrictifs sont à venir. Alors que faire ?

Si vous vivez dans un pays occidental ruiné, quoi que vous fassiez, ne stockez pas votre or dans un coffre-fort bancaire. Les banquiers sont des espions du gouvernement non rémunérés. Alors autant accrocher une affiche sur votre coffre de banque qui dit : « s'il vous plaît, saisissez mon or si nécessaire ». Idéalement, il faut sortir votre or du pays. Il existe des coffres anonymes dans l'établissement viennois de Das Safe, ainsi qu’à The Storage à Hong Kong. Ces deux options sont de bonnes options pour acheter et stocker l’or. À vous de voir.

À propos de l'auteur : cette note a été écrite par Alex Ricwald, spécialiste en sécurité globale appliquée. Pour découvrir son histoire et son activité, cliquez ici.

À écouter, ça vient de sortir :  Cliquez ici pour écouter la suite.

© 2018 B L C K P L M SIREN 5 2 9  4 3 2  0 8 0 CNIL 1 7 9 1 3 4 4 Infos confidentialité : Si vous choisissez d’entrer votre adresse e-mail sur cette page . Vos données personnelles ne seront utilisées que pour vous faire parvenir des messages d’information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désinscription qui figure au bas de chaque message. Vos données sont stockées jusqu’à votre désinscription. Les données recueillies sur cette page sont stockées par le sous-traitant Getresponse, dont la politique de confidentialité est disponible ici. Vous n’avez aucune obligation de vous inscrire sur cette page. Vous pouvez consulter ici notre Politique de Confidentialité et Conditions Générales.