Comment se libérer des dettes ?

Comment se libérer des dettes ?

Comment se libérer des dettes ?

À écouter, ça vient de sortir :  Cliquez ici pour écouter la suite.

La dette, c’est comme la malbouffe. Bien qu'il vaut mieux l’éviter, une quantité modérée ne vous tuera pas. Mais trop de malbouffe vous nuira sur le long terme et rendra votre vie pathétique. La dette nous permet d'acheter des choses que nous ne pouvons pas nous permettre sur le moment, mais à un prix au final plus élevé. En fin de compte, la dette est un des contributeurs principaux au métro-boulot-dodo-impôts. Et malheureusement, beaucoup de gens sont trop endettés. Certains n'ont même pas le choix que de s'endetter.

Les gouvernements ne sont pas immunisés contre la dette non plus. Grâce au système de banque centrale, les états disposent d'une ligne de crédit illimitée leur permettant d’accumuler une dette astronomique. C'est ce qui arrive lorsque des politiciens qui ont des difficultés à équilibrer leurs propres finances sont aux commandes. Le système est un peu différent en fonction de chaque pays, mais ça c'est une autre histoire.

Les dépenses publiques faites avec de l’argent qui n'est pas le leur entrainent une pression inflationniste. Comme on le sait, les intérêts composés corrompent tout ce qu'ils touchent. Alors est-il surprenant que l'économie mondiale fonctionne à coup de baguette magique ?

Les types de dettes

Les prêts pour l’achat d’une maison ou d’une voiture sont les moins pires. Après les avoir remboursés, vous possédez un actif corporel de grande valeur. Ils sont aussi difficiles à éviter, car peu de gens ont de grosses sommes d'argent sous la main. Les prêts étudiants sont une autre source d’endettement et ils restent un bon investissement tant que vous pouvez trouver un travail décent avec le diplôme ensuite (si ce n'est pas le cas, alors posez-vous des questions !).

La stratégie de base consistent à contracter le moins de dettes possible, à rechercher les taux d'intérêt les plus bas et à être réaliste quant au rendement réel de votre investissement.

Mais il existe d'autres sources d’endettement qui sont encore plus dangereuses. Les cartes de crédit sont aussi génératrices de dettes : les limites de crédit et les intérêts associés sont élevés. Les compagnies n'hésiteront pas à vous donner un coup de pied quand vous êtes à terre.

Si vous les remboursez intégralement chaque mois et qu'ils ont un programme de récompenses, alors il s'agit d'un avantage pour vous. Toutefois, si vous utilisez des soldes renouvelables, vous paierez des intérêts sur le tout et le total s’accumulera avec le temps. Heureusement, ces types de cartes sont assez rares en Europe, mais elles peuvent aussi prendre la forme de carte de fidélité, donc attention...

Pour vous au final, cela revient à alimenter chaque mois plusieurs billets de 20 euros dans une déchiqueteuse à papier en terme de perte financière mensuelle sèche.

Sans entrer dans les mathématiques et le concept de l’exponentielle, disons que les organismes prêteurs se nourrissent de votre avenir. D'innombrables personnes sont prises dans une spirale de dettes qu’ils ne parviennent pas à casser, alors qu'elles ne peuvent pas dépenser plus que le strict nécessaire pour vivre à cause des intérêts cumulés. Si vous avez ce type d’intérêts à payer chaque mois, il est temps de faire un plan pour vous en débarrasser.

La solution

S’il vous reste une pile d'anciennes factures à payer, ou pire encore, si vous n'avez plus assez d’argent pour vous loger sans vous endetter à nouveau, alors vous allez devoir faire des choix difficiles.

En principe, les choses sont simples. Le flux de trésorerie est une équation entrées-sorties. Cela signifie qu’il faut gagner plus d'argent, dépenser moins, et même mieux : faire les deux en même temps.

Du côté des revenus, il est souvent plus facile d'obtenir un meilleur salaire que de changer de travail, mais restez à l'affût des promotions ou d’un meilleurs emplois. Aussi, il est plus facile d'obtenir un petit job en parallèle. Il n'y a même pas besoin d'être à plein temps pour le décrocher : cours particulier, conseil en informatique, rédaction d'un livre, aide au déménagement, nettoyage, débarras, livreur à domicile, etc. Et si vous avez beaucoup d'objets de valeur dont vous n'avez pas besoin, vendez-les.

En ce qui concerne les dépenses, c'est souvent plus facile à dire qu'à faire. Dans cette société, nous souffrons de la maladie de l’opulence. Il s’agit généralement de suivre les tendances ou d'acheter des conneries dont nous n'avons pas besoin. Les femmes ont une mauvaise réputation pour le shopping, mais les hommes ne sont pas non plus immunisés. Pour n'importe qui, c'est un comportement irrationnel mais assez commun. Puisque nous y sommes conditionné.

Réduire les dépenses

Il est évident qu'il vaut mieux prévenir que guérir. Prenons l'exemple de Fountain Hughes, qui a vécu plus d'un siècle sans même dépenser un sou pour un crédit. Bien qu'il ait été un ancien esclave (et n' a donc pas reçu une éducation de première classe), il était beaucoup plus sensé que des millions d'adeptes du shopping accrochés à leur carte en plastique. Ne pas dépenser plus que ce que vous gagnez est un concept assez évident, mais qui est très loin d’être maitrisé par la masse.

Devenir un peu radin apporte aussi quelques avantages indéniables. Par exemple, avez-vous vraiment besoin d'acheter un café à 5 euros par jour dans une grande chaîne mondialisé qui en plus martèle une propagande qui va à l'encontre de vos valeurs ?

Les petites dépenses  s’additionnent rapidement. Alors achetez-vous votre propre cafetière ! Trouvez-là à bon prix, ou regardez sur le marché de l’occasion, et dites adieu à Fivebucks Coffee pour toujours.

Avez-vous la télévision par satellite ? Pourquoi ? Beaucoup de conneries et de propagande dont on n’a pas besoin sont diffusées via ce canal.  Aujourd’hui, Il est facile de télécharger sur internet la plupart des choses qui valent la peine d'être regardées.

Faites un tour dans les magasins à bas prix, les brocantes et les dépôts-ventes. Recherchez les enchères et les annonces en ligne pour trouver des bons plans.

Les restaurants (trop) réguliers sont également une dépense inutile : le prix de la nourriture a considérablement augmentée, donc apprendre à cuisiner soi-même peut vous faire économiser pas mal d’argent sur le long terme. Les boissons peuvent également alourdir la note en plus de vous pourrir la santé.

Avez-vous vraiment besoin d'un nouveau téléphone cellulaire chaque année, avec le forfait illimité qui va avec ? J'espère que vous comprenez le principe. Moins mais mieux. Dissocier besoin et désir.

La publicité est aujourd’hui très performante, et a été étudiée de façon intensive depuis les années 1950. Même l’emplacement des produits dans les magasins a été étudié.

Il est temps de se déconnecter de tout ça ! De savoir distinguer nos désirs de nos besoins réels. Qu’arrivera-t-il si vous ne possédez pas cet objet en particulier ? Il ne vous arrivera probablement rien du tout. Demandez-vous aussi si votre vie va vraiment s’améliorer si vous faites l’acquisition de cet objet ? Rappelez-vous toujours que l'argent est un bon serviteur, mais un très mauvais maître.

Enfin, si quelqu'un de votre entourage consomme vos ressources personnelles de façon répétée sans vous offrir une valeur réciproque, il est temps de vous débarrasser de ce parasite. Cette personne profite littéralement de vous, alors pourquoi continuer à la fréquenter ?

La fête est finie, vous avez des factures à payer. D’ailleurs, je peux compter sur une main le nombre de personnes que je connais qui sont assez honnêtes pour me rembourser leurs dettes. Si cette personne fume du joint sur votre canapé toute la journée, il est temps qu'il aille en désintoxication. Aussi, aider une petite amie de temps en temps, et d’une manière raisonnable, est louable, mais ne faites jamais cela pour quelqu'un qui ne le mérite pas. Bref, faites-le tri dans votre entourage.

Les spécificités

Si vous appliquez ce qui précède, alors vous devriez être en mesure d'arrêter l'hémorragie financière et de disposer d’un surplus pour payer vos factures. Cela n'arrivera pas du jour au lendemain, alors soyez discipliné.

Ensuite vient la question de quelle dette faut-il d'abord rembourser ? Trois options sont possibles :

  • La dette  qui a le plus grand taux intérêt
  • La dette la plus proche d’être remboursée
  • La dette contractée avec la compagnie que vous détestez le plus

La première option est la plus rationnelle, puisque cela signifie mathématiquement que vous gaspillerait moins votre argent en intérêts.

La seconde est la stratégie de la « boule de neige de la dette ». Elle est avantageuse puisque vous verrez plus rapidement des signes tangibles d’amélioration en épongeant une première dette au plus vite.

La troisième sera psychologiquement satisfaisante. Ce sont vos factures et donc votre décision. C’est une façon de reprendre contrôle sur le processus.

Vous pouvez aussi appeler les différents organismes de prêt et négocier un taux réduit. Parfois, elles le feront. Parfois non. Vous pouvez également changer d’offre si elle est plus avantageuse, mais à condition de lire attentivement les petits caractères. Rappelez-vous que ce n'est qu'une mesure temporaire alors ne vous engagez pas sur le trop long terme.

Que faire quand on s'est libéré des dettes ?

Quand la dette fera partie du passé, alors vous disposerez d’un surplus d’argent qui ne partira pas chaque mois dans la déchiqueteuse à papier.

La première priorité est de vous créer votre fond d'urgence, c’est-à-dire une somme d’argent liquide de côté pour couvrir par exemple les réparations imprévues d'automobiles et autres rupture de la normalité du quotidien.

Aussi, une autre bonne idée est de commencer à mettre de côté ce qu’on appelle la Fuck you money. La Fuck you money est une somme d’argent qui permet d’être libre et d’éventuellement mettre fin à une situation salariale qui ne vous convient pas.

Une fois que vous avez quelques milliers d’euros de côté, vous pouvez envisager de les placer dans un investissement décent que vous maitrisez. J'entends par là un portefeuille bien diversifié, et pas dans un stratagème de Ponzi ou autre arnaque. Il s’agit d'un sujet à part entière, alors informez-vous bien avant en ce qui concerne les possibilités d'investissement.

Enfin, une fois que vous avez atteint votre but, ne contractez plus jamais de dette. Une bonne leçon s’apprend qu’une seule fois. Le but du jeu ? Faire pleurer votre banquier. Et retenez que les gens ne sont pas riches par manque de connaissance, mais plutôt par manque de discipline.

À propos de l'auteur : cette note a été écrite par Alex Ricwald, spécialiste en sécurité globale appliquée. Pour découvrir son histoire et son activité, cliquez ici.

À écouter, ça vient de sortir :  Cliquez ici pour écouter la suite.

© 2018 B L C K P L M SIREN 5 2 9  4 3 2  0 8 0 CNIL 1 7 9 1 3 4 4 Infos confidentialité : Si vous choisissez d’entrer votre adresse e-mail sur cette page . Vos données personnelles ne seront utilisées que pour vous faire parvenir des messages d’information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désinscription qui figure au bas de chaque message. Vos données sont stockées jusqu’à votre désinscription. Les données recueillies sur cette page sont stockées par le sous-traitant Getresponse, dont la politique de confidentialité est disponible ici. Vous n’avez aucune obligation de vous inscrire sur cette page. Vous pouvez consulter ici notre Politique de Confidentialité et Conditions Générales.