Pourquoi s'entrainer avec une kettlebell ?

Pourquoi s'entrainer avec une kettlebell ?

Pourquoi s'entrainer avec une kettlebell ?

À écouter, ça vient de sortir :  Cliquez ici pour écouter la suite.

Les traces de kettlebell remontent jusqu'à la Grèce antique. Mais aussi pendant la période du Moyen-Âge. On trouve des outils similaires au Japon, en Chine, en Iran et même en Turquie. Depuis tout temps, lever des poids en public permettait de prouver une démonstration de force. Une pratique historiquement plutôt destinée à la classe ouvrière. D'ailleurs, on sait qu'au début de 20ème siècle, on utilisait aussi des kettlebells pour peser des marchandises sur les marchés, en utilisant les anciennes balances. Les poids historiques des kettlebells sont 16, 24 et 32kg. C'est d'ailleurs toujours aujourd'hui les poids de compétition officiels.

En Russie, la kettlebell est appelé Gyria. Le mot est apparu pour la première fois en 1704 dans un dictionnaire russe.  De Gyria a découlé le mot Girevoy, pour nommer la pratique sportive associée à l'utilisation des kettlebells.

La puissance du kettlebell

La kettlebell est un outil simple : c'est une boule de fonte avec une poignée. La kettlebell développe des capacités à son image : une force pure et pratique, ce qu'on appelle plus précisément l'endurance de force. C'est-à-dire soulever une charge moyennement lourde, pendant longtemps. La kettlebell permet de développer exactement le type d'effort pour le combattant en général, mais aussi... Pour le déménageur et le bûcheron !

La pratique du kettlebell sous la forme qu'on la connait aujourd'hui a pris son essor en Russie. À la fin du 20ème siècle, des scientifiques soviétiques ont constaté que s'entrainer avec des kettlebells était le meilleur outil pour acquérir une bonne condition physique général. Les chercheurs ont étudiés deux groupes témoins sur plusieurs années.

Le premier groupe suivait l'entrainement classique de l'armée : traction, saut en longueur sans élan, sprint sur 100 mètres, et course sur 1km. C'est la formule de base que recevait tous les soldats russes à l'époque. Le second groupe, lui, a simplement utilisé des kettlebells pour son entrainement. Rien d'autre : uniquement soulever des kettlebells !

Et malgré le manque de pratique du second groupe pour les exercices classiques, le groupe des kettlebells a mieux performé que le premier groupe lors des tests avec les exercices classiques. C'est ainsi que les kettlebells firent leur entrée dans l'armée russe. Aujourd'hui, elles sont toujours utilisées.

L'outil kettlebell

Aujourd'hui en Europe, la pratique du kettlebell poursuit sa montée en puissance, même si la kettlebell reste un outil occulte pour le grand public. On voit des kettlebells trainer dans les salles de sport, dans des WOD de cross-fit, dans les magasins de sports, etc. Certains kinésithérapeutes utilisent aussi des kettlebells légères pour la rééducation de certains patients.

Cependant, il faut être clair : si vous voulez devenir body-builder, la kettlebell n'est pas adapté. Mais si vous voulez une conditions physique de milicien ou de bûcheron, tu peux tout jeter, résilier l'abonnement de ta salle de sport et courir acheter ta première paire de kettlebell.

La kettlebell ne prend pas de place. La kettlebell est simple et rustique. La kettlebell se pratique n'importe où. La kettlebell est ultra-efficace pour tous, à condition de le comprendre et de l'utiliser correctement. La kettlebell permet de construire ou réhabiliter un corps solide et endurant. La kettlebell est adapté aux efforts de la vie de tous les jours. Je le pratique depuis 2010, et j'en apprend encore dessus. La kettlebell est finalement à mi-chemin entre le yoga, l'art martial et le travail de la force.

Si vous cherchez un conditionnement physique expéditif, efficace et économique en temps. Que vous soyez un homme ou une femme, alors c'est la kettlebell qu'il faut choisir.

À propos de l'auteur : cette note a été écrite par Alex Ricwald, spécialiste en sécurité globale appliquée. Pour découvrir son histoire et son activité, cliquez ici.

À écouter, ça vient de sortir :  Cliquez ici pour écouter la suite.

© 2018 B L C K P L M SIREN 5 2 9  4 3 2  0 8 0 CNIL 1 7 9 1 3 4 4 Infos confidentialité : Si vous choisissez d’entrer votre adresse e-mail sur cette page . Vos données personnelles ne seront utilisées que pour vous faire parvenir des messages d’information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désinscription qui figure au bas de chaque message. Vos données sont stockées jusqu’à votre désinscription. Les données recueillies sur cette page sont stockées par le sous-traitant Getresponse, dont la politique de confidentialité est disponible ici. Vous n’avez aucune obligation de vous inscrire sur cette page. Vous pouvez consulter ici notre Politique de Confidentialité et Conditions Générales.